Interview - Portrait

Watts of Westminster

What’s new at Watts ?

Watts of Westminster propose depuis bientôt 140 ans tissus et passementeries d’excellence à une clientèle exigeante.

Entreprise familiale basée à Londres, la société a su traverser les époques tout en conservant son savoir-faire.

Tournée aujourd’hui vers l’avenir, Watts fait figure de référence en matière de décoration d’intérieur.

Rencontre avec l’arrière arrière petite-fille du fondateur, devenue Princesse : Marie-Séverine de Caraman-Chimay. 

Propos recueillis par Armelle Besson

Plus d’infos sur : www.watts1874.co.uk

People & Gotha : 
Watts of Westminster et la Couronne ont des relations historiques depuis la création de la société. D’ou vient cette marque de confiance ?

Depuis la création de Watts of Westminster, nous travaillons pour la couronne britannique. Déjà, la Reine Victoria avait demandé à mon ancêtre Sir Georges Gilbert Scott, de créer un mémorial en l’honneur de son époux défunt le Roi Albert.

Le ‘Albert Memorial’ sera ainsi achevé en 1875. Vous pouvez aujourd’hui admirer ce monument à Kensington Gardens à Londres.

Bouquet d’embrases
People & Gotha : 
Quel était le rôle de Sir Georges Gilbert Scott ?

Georges Gilbert Scott était l’un des architectes les plus prolifiques de la fin du XIXème en Angleterre. Il a travaillé sur plus de 3000 édifices à travers le pays, notamment sur le Foreign Office ou encore la restauration de l’Abbaye de Westminster où il est d’ailleurs enterré.

Nos archives familiales montrent un homme qui a passé sa vie à parcourir les chantiers et à décrire sa vision moderne de la conservation et la restauration des bâtiments. C’était un visionnaire.

Il a su transmettre à son fils aîné qui l’accompagnait partout sa passion pour l’architecture. C’est ainsi que mon arrière arrière grand-père devint à son tour épris d’Esthétique.

‘Chawton Divine Gold’ composé de soie, lin et viscose
People & Gotha : 
De l’architecture à la décoration d’intérieur, il n’y avait qu’un pas à franchir ?

Oui, tout à fait. Avec deux amis architectes dont F. Bodley (architecte de la Cathédrale de Washington), le fils ainé de Sir Georges Gilbert Scott - Georges Gilbert Scott the young - crée en 1874 une «Design House».
L’idée était de réaliser à partir de leurs propres dessins des tissus et papiers peints pour orner l’intérieur des maisons victoriennes. Ces trois associés étaient plus passionnés les uns que les autres.
Pour l’anecdote, ne voulant associer leurs noms à une entreprise commerciale, ils se posèrent la question à la fin d’un dîner quelque peu arrosé «What’s in a name?».
Et le nom de ‘Watts’ était né.

Soierie ‘Bruges Lillyville Mulberry Putty Gold’
People & Gotha : 
2012 est l’année du Jubilé de la Reine. Watts est-il impliqué ?

Watts a aujourd’hui deux activités. L’une Watts of Westminster est éditeur de soieries, damas, papiers peints et passementeries. L’autre branche - nommé Watts & Co - est un « couturier ecclésiastique ».

Pour le Jubilé de la Reine, nous avons créé tous les ornements ecclésiastiques que vous pourrez voir lors de la célébration à la Cathédrale Saint Paul.

Une procession de bateaux est aussi organisée au mois de juin sur la Tamise. Nos velours tapisseront la péniche royale où prendra place la Reine.

Nous avons ouvert nos archives et y avons trouvé un petit métrage, travaillé dans nos ateliers il y a 60 ans, du damas de soie créé pour le couronnement de la Reine en 1953. Nous en avons fait un coussin qui lui sera présenté lors de son Jubilé.

People & Gotha : 
Quelles ont été les autres collaborations ?

Watts of Westminster a contribué aux différents couronnements : celui du Roi Edouard VII, de George V, George VI, Elizabeth II et plus récemment au mariage du Prince William. Nos tissus et papiers peints sont aussi dans de nombreuses demeures royales mais je ne suis pas en mesure de donner plus de détails… Vie privée oblige! (rires)

Passementerie cartisane
People & Gotha : 
Cette confiance a dû vous ouvrir de nombreuses portes. Quelle est votre plus grande fierté ?

Depuis toujours, nous travaillons dans le monde entier avec des décorateurs, pour des personnalités du showbiz, pour le cinéma, des institutions comme le Casino de Monte-Carlo, ou encore d’extravagants palais aux Moyen-Orient, à Moscou, à Londres...

Ma plus grande fierté est notre enthousiasme à ne jamais dire non !

Le challenge est de parvenir dans ce genre de situations à assortir des papiers peints imprimés à la main, à certaines soieries et à de folles passementeries.

C’est un jeu de matière, de couleurs et d’histoire qui est passionnant.

People & Gotha : 
Que propose précisément Watts aujourd’hui ?

Watts crée des tissus tout au long de l’année en fonction de l’inspiration, de la demande et de notre enthousiasme ! Nous avons une très grande quantité de papiers peints et de tissus en collection qui sont exposés dans notre showroom au Chelsea Harbour Design Center de Londres ou visibles sur notre site internet.

De nombreuses références peuvent être tissées sur demande dans une couleur particulière. La composition d’un tissu peut être également modifiée en fonction des desiderata d’un décorateur : plus ou moins de soie ou de laine pour un tombé différent. Idem pour les papiers peints. La passementerie est créée sur mesure et sont toutes des pièces uniques.

‘Cymbeline Bordeaux’: alliance de soie et nylon
People & Gotha : 
Quelle est la valeur ajouté de Watts ?

Nous parvenons à la fois à respecter une tradition et à être innovant.
Conforté par une histoire depuis toujours liée à des architectes, artisans et artistes,
notre savoir-faire reste la signature de notre maison.
Nos archives très riches sont aussi une source de connaissances et d’idées inépuisables qui permettent d’épouser des univers intérieurs tant traditionnels, modernes que design.

Papiers peints produits selon une méthode traditionnelle d’impression : à la planche ou au rouleau

© 2002-2014 People & Gotha. Tous droits réservés.